Tout savoir sur l’IaaS

L’IaaS, qui signifie Infrastructure as a Service, et que l’on peut traduire en français par l’Infrastructure en tant que service, est un service de Cloud Computing qui permet aux entreprises de bénéficier de ressources informatiques en lien avec un environnement virtuel : le Cloud. Une simple connexion à internet suffit alors pour avoir accès aux différents composants virtualisés. Comment fonctionne l’IaaS ? Quels sont ses avantages ? Ses inconvénients ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’Infrastructure as a Service.

Comment fonctionne l’IaaS ?

L’Infrastructure as a Service fait partie des principales catégories de services Cloud Compting, les autres étant le Desktop as a Service (DaaS), le Software as a Service (SaaS) et la Platform as a Service (PaaS).

Dans le cadre de l’IaaS, un fournisseur loue son infrastructure informatique et le client y a ensuite accès via internet. Le fournisseur IaaS est responsable de l’environnement physique, c’est-à-dire de la structure, de son fonctionnement et de sa sécurité. Le fournisseur dispose d’ailleurs de diverses responsabilités, qui sont les suivantes :

• La mise à disposition aux clients d’un environnement virtuel qu’ils peuvent utiliser pour avoir accès aux ressources IaaS proposées
• La mise à disposition d’une puissance de calcul : espace de stockage, mémoire de travail et CPU
• La fourniture d’un logiciel permettant aux utilisateurs d’administrer et de contrôler l’infrastructure informatique virtuelle
• La mise en place, l’entretien, la maintenance et la modernisation de l’infrastructure du centre de données
• La protection de ce centre de données contre les possibles attaques extérieures (hacking)

Ce qui ne veut pas dire que le client n’a pas de responsabilités dans ce domaine. En effet, pour une optimisation optimale de l’Infrastructure as a Service, il doit prendre des mesures pour sécuriser et protéger les ressources IaaS : en procédant à des installations, des configurations et mises à jour des systèmes d’exploitation et des logiciels utilisés, en mettant en place des mécanismes d’identification et de contrôler d’accès aux données ou bien encore en installant un logiciel de sécurité.

Les différents types d’IaaS

On note l’existence de trois types de solutions IaaS, il s’agit de l’IaaS publique, l’IaaS privé et l’IaaS hybride.

L’IaaS publique est une version basique du service Cloud. Dans ce cadre, les fournisseurs louent à différents clients des ressources auxquelles ils ont accès via internet. Les utilisateurs partagent donc ces ressources. Il y a divers avantages à l’IaaS publique, la configuration est simple, les service est scalable et les clients paient uniquement les ressources qu’ils utilisent.

De son côté, l’IaaS privé est un service informatique interne dédié à une seule entreprise et qui assure la mise à disposition et la location des ressources. L’avantage pour les entreprises et qu’elles conservent le contrôle sur leurs données et sur la sécurité. Notons cependant que les sociétés sont dans ce cas responsables de l’environnement physique.

L’IaaS hybride est lui une association des IaaS publiques et privées. Pour accéder aux ressources, l’entreprise se tourne en fonction de chaque situation vers un fournisseur externe ou vers un fournisseur interne. L’avantage pour les entreprises est qu’elles sont alors en mesure de gérer elle-même les données qu’elles jugent sensibles.

Quels sont les avantages d’Infrastructure as a Service ?

Il existe plusieurs avantages à utiliser des solutions Infrastructure as a Service. En premier lieu, le fait d’externaliser les ressources informatiques permet d’effectuer de sérieuses économies puisqu’il n’y a pas besoin d’investir dans du matériel coûteux et de payer des prestataires ou de bénéficier d’un service informatique internet pour effectuer les mises à jour, l’entretien et la maintenance. C’est souvent une aubaine pour les jeunes Startup et les PME. De plus, les entreprises ne paient que pour ce qu’elles utilisent, gardant ainsi un oeil sur les coûts et pouvant ajuster l’utilisation en fonction du budget dont elles disposent.

Enfin, il faut également noter qu’en fonction des projets, les sociétés peuvent compter sur la flexibilité et l’adaptabilité des ressources et l’accès aux ressources peut se faire depuis plusieurs sites, puisqu’une simple connexion internet est nécessaire pour les utiliser.

Y’a t’il des inconvénients à l’IaaS ?

S’il y’a plusieurs avantages à l’IaaS et notamment en terme de coûts, il faut noter cependant certains inconvénients. Le fait de passer par un fournisseur externe implique que l’utilisateur ne peut pas influer sur la disponibilité du service ni même sur les fonctionnalités des différents composants. Ensuite, l’accès à internet est indispensable. Enfin, les entreprises n’ont pas la main mise sur la sécurité et sur la protection des données et il est bon de savoir qu’un changement de fournisseur n’est pas toujours simple.

Quelques exemples de fournisseurs IaaS ?

On trouve différents fournisseurs d’Infrastructure as a Service, en voici quelques exemples :

• Amazon EC2
• Microsoft Azure
• Scaleway
• Oracle4
• Outscale
• OVH…

Notez bien que l’IaaS est le premier degré du Cloud Computing. Pour les entreprises qui souhaitent peu à peu externaliser leur système d’information et ainsi purement et simplement se concentrer sur leur corps de métier, il s’agit donc d’un très bon choix.